L’ostéopathie face à une entorse

Qu’est ce qu’une entorse ?Résultat de recherche d'images pour "entorse cheville"

Il s’agit d’une lésion ligamentaire sans déplacement de l’articulation. Autrement dit, votre ligament a absorbé les contraintes tout en évitant à l’articulation de se déboîter.

Une entorse peut être de différents stades :
–    Stade 1 = bénigne : vous vous êtes simplement étirés le ligament
–    Stade 2 = moyenne : votre ligament s’est partiellement rompu
–    Stade 3 = grave : votre ligament a rompu.

Les entorses bénignes ne sont pas graves mais peuvent devenir handicapantes si elles ne sont pas bien soignées, elles risquent de se chroniciser et d’affaiblir votre cheville.

Pour cela, l’objectif est d’éviter une fibrose des tissus, c’est-à-dire une transformation fibreuse de certains tissus qui à terme, peut rendre votre cheville moins souple et moins à même de s’adapter aux sollicitations.

Pour éviter cette fibrose, il faut diminuer le saignement et l’inflammation.
Un mot magique à retenir : GREC (Glace / Repos / Élévation / Compression).

L’ostéopathie peut-elle être une aide?

Suite à une entorse votre ligament va avoir besoin d’aide pour cicatriser toutes les petites fibres abîmées qui le compose. Pour cela, l’ostéopathe pourra travailler sur le ligament mais aussi sur l’ensemble de l’articulation et de votre corps afin de vous aider à rééquilibrer votre posture. Cela permettra un bon rétablissement et vous accompagnera dans une rééducation kiné de qualité.

La kinésithérapie vous aidera dans un premier temps à lutter contre l’inflammation, par le biais de massages drainants, puis fera travailler votre cheville afin qu’elle récupère force musculaire et stabilité. Ce dernier point est essentiel, car en récupérant une bonne proprioception cela évitera des récidives !

L’ostéopathie favorisera une bonne vascularisation générale du membre traumatisé et restaurera une mobilité tissulaire permettant un rétablissement plus rapide.

QUAND aller consulter?

Juste après mon entorse ? Oui !
La prise d’anti-inflammatoires dans les 2 jours suivant l’entorse est déconseillée car ils inhibent l’agrégation plaquettaire ce qui augmente le saignement, or comme on l’a dit plus haut : il faut diminuer le saignement pour une bonne cicatrisation. L’ostéopathie peut donc vous accompagner dans votre rétablissement dès le jour du traumatisme.

En cas d’entorses chroniques, il est également très intéressant de consulter votre ostéopathe afin de travailler sur cette cheville mais aussi sur tout le système de compensation que votre corps à mis en place pour la soulager.

CONSEILS pour éviter les entorses :

–    Pratiquer une activité physique
–    Vous 
échauffer de manière progressive avant une activité physique
–    Rester attentif aux signes de 
fatigue
–    Respecter un temps de 
repos pour récupérer suffisamment entre deux entraînements ou après une compétition
–    Adapter la pratique sportive à votre 
forme physique
–    Avoir un bon 
équipement
–    Avoir une 
alimentation équilibrée
–    Avoir un suivi ostéopathique 
préventif 

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *