Ostéopathie et Névralgie cervico-brachiale (NCB)

Définition

La névralgie cervico-brachiale (NCB) est une douleur ressentie au niveau du cou irradiant vers l’épaule, le bras ou la main. Cette douleur est parfois accompagnée de sensations anormales de picotements ou de fourmillements au niveau de l’épaule, du bras ou de la main.Image associée

Causes et symptômes de la névralgie cervico-brachiale

Les racines nerveuses qui émergent de la colonne vertébrale pour aller vers le bras sont comprimées au niveau de la colonne. Ce conflit est souvent lié à la présence d’arthrose au niveau du cou. La racine nerveuse peut être aussi comprimée par une hernie discale. Parfois encore, ce sont des contractures musculaires qui réduisent les espaces de sortie des nerfs de la colonne et les compriment.

La NCB peut entrainer des douleurs vive, lancinante et parfois nocturnes, notamment parce que vous ne trouvez pas de position confortable pour dormir. Elle persiste parfois lorsque le bras est au repos. Cette douleur quasi-permanente est très fatigante.

Pourquoi consulter un ostéopathe en cas de NCB

Le diagnostic est médical. L’ostéopathie s’adapte à l’état présent des tissus et travaille sur les facteurs mécaniques susceptibles de provoquer ou d’aggraver la nevralgie cervico brachiale. L’ostéopathie est aussi une thérapie efficace pour soulager les douleurs associées à la NCB comme les contractures musculaires alentours par exemple.

Quel traitement pour la névralgie cervico-brachiale

L’ostéopathe décèle les déséquilibres, locaux et distants, susceptibles de provoquer une tension sur ces nerfs et les comprimer. Souvent votre ostéopathe sera amené à travailler en douceur au niveau du cou, de la mâchoire et du crâne, mais aussi au niveau de la cage thoracique, de l’abdomen etc. Il convient de trouver le schéma particulier qui est en place chez chaque patient. En travaillant l’équilibre global, on évite certaines aggravations et on peut soulager la douleur à terme.

Conseils en cas de NCB

Il est idéal de consulter un ostéopathe en dehors des phases de douleur aiguë. Les traitements kinésithérapeutiques sont également bénéfiques hors des crises pour renforcer la musculature et améliorer l’équilibre cervical. Des thérapies de gestion de stress peuvent parfois être de bon augure pour accompagner cette affection.

En dehors des crises douloureuses, pratiquez toujours une activité sportive régulière et adaptée : gymnastique douce ou marche par exemple. Vous pouvez pratiquer régulièrement des étirements. Ainsi vous prenez en charge de façon autonome le manque de souplesse ou de force qui nourrit le déséquilibre à l’origine des douleurs.

Le port de minerve est bénéfique pour limiter le mouvement en cas de crise douloureuse, et ainsi diminuer la douleur. Il est pour autant déconseillé de trop la porter afin de ne pas provoquer de perte musculaire. Fiez-vous aux conseils de votre médecin et de thérapeutes de confiance afin d’agir le plus judicieusement possible et aboutir à une prise en charge personnalisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *